Le Blog de Max

Formateur Interview Pour les jeunes Pour les parents

Rencontre de Gaëlle, formatrice pré insertion sur la Promo 16.18

22 septembre 2021

Hello tout le monde !

Pour l’article de cette semaine, je suis allé faire un petit tour du côté de la Promo 16.18 d’Angers et j’y ai rencontré Gaëlle Prou, une formatrice pré insertion qui passe 4 mois aux côtés des participants et participantes et qui les accompagne. 

Ça veut dire quoi, « formatrice pré insertion » ? C’est quoi son rôle ? 

Partons donc sans plus attendre à la rencontre de Gaëlle pour lui demander !

L’interview

Bonjour, Gaëlle, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?   

Je m’appelle Gaëlle, je suis formatrice pré insertion sur la Promo 16.18. Je suis conseillère en insertion de formation et mon expérience a fait que j’ai pu postuler sur des postes de formatrice.  

Peux-tu nous expliquer ton rôle de formatrice au sein de la Promo 16.18 ?   

Au niveau de mon rôle, moi je gère en particulier tout ce qui va être scénario pédagogique : je vais proposer des contenus. Après, la particularité que nous avons sur Angers, c’est qu’on est une équipe de 3 et que, tous les 3, on va faire des animations sur le groupe. Je n’ai pas de particularité bien précise si ce n’est que c’est moi qui fais les contenus et les scénarios pédagogiques.

Les jeunes arrivent donc pour une durée de 4 mois, que fait-on durant cette période ? 

Alors les jeunes arrivent pour une période qui va durer 13 semaines, durant ces 13 semaines ils vont travailler sur plein de champs. On va travailler la mobilité, les codes de l’entreprise, le CV, la lettre de motivation. On va insister sur le savoir-être, les compétences, les compétences transversales, le savoir en général.

On va également travailler sur le code de la route et on va s’inscrire dans des projets solidaires. En l’occurrence, on travaille actuellement auprès des restos du cœur tous les jeudis après-midi. On travaille aussi sur un autre projet avec un artiste local, on a réalisé une œuvre d’art qu’on a vendu. Avec l’argent récolté, on a fait des paniers pour les distribuer aux plus démunis.

L’idée est que les jeunes soient en action, on ne fait pas de papier crayon, on fait !

Peux-tu nous présenter une journée type au sein de la Promo 16.18 ?   

Il n’y a pas de journée classique à la Promo 16.18, c’est ça qui est intéressant ! Mais en règle générale, le matin on va travailler tout ce qui est du champ du professionnel, donc CV, lettre de motivation, recherche de stage, immersion, visite d’entreprise…. Ça peut être également des entretiens de recrutement, mais c’est tout ce qui va vraiment toucher au domaine professionnel.  

L’après-midi, on va travailler sur des compétences un peu plus transverses comme le sport, avec au travers du sport le collectif, le jouer ensemble, le respect des règles. Ça peut être également une après-midi jeux de société.   

Combien de jeunes se côtoient au sein d’une même Promo ?   

On a eu une trentaine de jeunes, là en ce moment, on en a un peu moins, car c’est l’été donc on va tourner à une quinzaine de jeunes environ.  

Chaque jeune arrive avec un parcours et une histoire de vie différente, comment faites-vous pour intégrer chaque jeune et faire en sorte qu’ils se sentent bien ?   

Chacun arrive avec son parcours, son histoire de vie, alors comment fait-on pour les intégrer. On insiste vraiment sur le collectif, le réussir ensemble donc tout de suite, on va investir le jeune dans des projets. Les autres jeunes sont également porteurs, on va responsabiliser les autres pour qu’ils l’accueillent dans de bonnes conditions.  

Donc en général, l’intégration se fait de manière assez naturelle. On a vraiment l’esprit du collectif donc on insiste là-dessus, mais à l’intérieur du collectif, on aime bien individualiser les parcours. On reçoit donc les jeunes sur des temps individuels pour un accompagnement personnalisé.     

Un dernier mot pour les jeunes ou les parents qui nous lirons ?  

Si le jeune a envie de s’en sortir, s’il a envie de découvrir, il faut venir nous rencontrer. Nous ici, on n’est pas à l’école et on insiste là-dessus. Papier, crayon, ce n’est pas notre truc ! Il faut venir nous rencontrer, on est prêt à répondre aux questions, faire visiter et parler du dispositif. Et surtout, on oublie les mauvaises expériences de l’école pour passer à autre chose. 

Merci en tout cas à Gaëlle Prou d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Maintenant vous en savez plus sur le rôle de formateur au sein de la Promo 16.18 et sur le fonctionnement de celui-ci. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour mes premiers jours au sein de la Promo d’Angers. 

À bientôt  🙂

Maxime 

Rendez-vous sur mes réseaux sociaux ou inscrivez-vous à ma newsletter !

Poster un commentaire

Envie de réagir à cet article ? Laisse-moi un commentaire.